Actualités

Publication du plan de fréquence des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024

L’organisation et la couverture médiatique des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 (JOP 2024) requierent l’utilisation de nombreuses catégories d’applications radioélectriques ... ... telles que les PMSE audio (retour son, microphones sans fil, etc.) et vidéo (caméra sans fil, liaison de transport audiovisuel), la radio professionnelle mobile, les télécommandes, les faisceaux hertziens, les stations terriennes fixes ou transportables ou encore les réseaux locaux sans fil (WiFi).

Les besoins en fréquences pour ces usages ont été évalués sur la base des demandes soumises à l’occasion des Jeux de Tokyo de 2021. L’ANFR a pu présenter aux affectataires de fréquences, dès l’automne 2021, une liste des bandes de fréquences mobilisables lors des JOP 2024 pour la période du 26 juin au 15 septembre 2024 et pour l’ensemble des sites de compétition. Ces fréquences devront d’ailleurs également être utilisées sur certains sites n’accueillant pas d’épreuves sportives mais cruciaux pour les Jeux, tel que l’International Broadcasting Center (IBC, centre de radiodiffusion internationale) où se retrouveront l’ensemble des radiodiffuseurs mondiaux pour transmettre vers leur pays les reportages réalisés. Un important travail entre l’ANFR et les affectataires a été ensuite été réalisé tout au long du premier semestre 2022 afin de préciser cette liste, tant qualitativement, pour tenir compte des usages actuels, que quantitativement, en évaluant la réutilisation des fréquences entre différents sites. Ce travail a été alimenté par les travaux menés par l’ANFR avec le Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques (COJOP) et la filiale audiovisuelle du Comité international Olympique (CIO), l’Olympic Broadcasting Services (OBS) : une fois passés les Jeux d’hiver de Pékin, OBS a pu apporter des précisions nécessaires à l’élaboration du plan de fréquence définitif. En particulier, ce plan tient compte de l’utilisation envisagée de drones, d’hélicoptères et d’avions pour filmer des épreuves ou des sites d’intérêts ou relayer des vidéos réalisées par des caméras embarquées sur des véhicules suivant les épreuves sur route, telles que le marathon. Validé par le Conseil d’administration de l’Agence en juin 2022, le plan définitif des fréquences disponibles a été transmis au début juillet, dans le respect des délais prescrits par le CIO. Paris 2024 l’a publié puis présenté au World Broadcast Meeting (WBM, réunion mondiale de radiodiffusion). Cet évènement, qui s’est tenu à Paris du 26 au 29 juillet sous la présidence du directeur général d’OBS, a regroupé plus de 270 participants de 45 radiodiffuseurs du monde entier. Des modifications mineures devront lui être apportées d’ici la fin de l’année pour tenir compte des nouveaux sites de compétition très récemment décidés par Paris 2024, et notamment celui de Châteauroux qui accueillera les épreuves de tir olympiques et paralympiques. Ces modifications permettront de satisfaire les besoins de couverture médiatique et d’organisation des JOP 2024, tout en assurant la protection des autres utilisateurs et en particulier le site de radioastronomie de Nançay, dans le Cher.

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner